VANVES / ABBR : LE DEBRIEF

Share on Google+Share on Facebook

25353974_923117404519545_7037496809205955396_n

Petit débriefing du match du week-end de l’équipe première, avec un bilan de la mi-saison de notre coach Pascal Jullien.

Quels sont les aspects positifs à retenir de ce match ?

P.J : En extra basket, je tiens à remercier la présence des supporters à Vanves et leurs encouragements jusqu’au bout du match !!

Que peut-on retenir de positif après une telle déroute ? Nous avons pourtant très bien travaillé cette semaine et les gars ont vraiment passé un bon moment tous ensemble lors du déplacement. Une réaction s’est fait sentir dans le troisième quart temps, mais face à un Vanves en feu, l’effort aurait dû se poursuivre dans le quatrième pour espérer les inquiéter en fin de match.

 

Quels sont les aspects négatifs à retenir de ce match ?

P.J : La stat qui résume notre échec : 24 balles perdues alors que dans ce domaine contre Angers nous n’en avons perdu que 5 !

19 fois la possibilité pour Vanves de trouver un tir et je ne parle pas de nos pourcentages aux tirs. Vous ajoutez le manque d’agressivité défensive et vous obtenez les deux ingrédients majeurs qu’il vous faut maîtriser pour gagner une rencontre.

Nous avons subi leur loi défensive et offensive très vite, trop vite mais surtout trop longtemps. Incapable de rivaliser avec leur adresse extérieure mais surtout de la stopper et en ajoutant que dans le jeu intérieur leurs « grands » ont pris possession des raquettes.

J’avais insisté et prévenu les garçons que notre défense devait être bien supérieure que contre Angers. Avec 97 points encaissés j’attendais une bien meilleure réponse ! 

Maintenant Vanves est une très belle équipe même sans Sauzeaux. Ils ont gagné à Tours et l’on verra bien qui le fera cette saison.

 

Place à la trêve désormais, quel bilan tires -tu jusqu’à maintenant de la mi-saison ?

P.J : Après une saison 2016/17 pleinement réussie je souhaitais vraiment faire rebondir l’équipe. La préparation a montré de très bonnes choses et puis la machine s’est enrayée avec toutes ces blessures. Je suis donc déçu, frustré mais réaliste. Déçu car à mi-parcours nous ne sommes pas dans le peloton de tête, alors que c’était un objectif, mais réaliste car dans cette poule de la mort, chaque samedi est un enfer. La frustration, c’est de n’avoir pas pu jouir de l’intégralité de mes joueurs. 

Je tenais à féliciter l’ensemble des bénévoles et techniciens qui ont œuvré lors du Noel des jeunes du club. Un très bon moment de partage et de communion.

Je me dois aussi de complimenter la structure commerciale de Pierre Damette pour ces nombreux moments de convivialité proposés aux partenaires.

Très bonnes de fêtes de Noel à tous !

Pascal Jullien