OFFICIEL : PASCAL JULLIEN, NOUVEAU COACH DE L’ABBR

Share on Google+Share on Facebook

BRUNO FIOLET PASCAL JULLIEN

 

Dans les tuyaux depuis quelques semaines, c’est ce lundi 1er août que Bruno Fiolet, Président du club, a officialisé la venue de Pascal Jullien en tant qu’entraîneur de l’ABBR pour la saison à venir.

Après avoir débuté le basket à 5 ans, fait ses gammes à Outreau et à Boulogne, Pascal a notamment eu l’opportunité de côtoyer les plus grands en tant que joueur professionnel.  Passé par Berck, Limoges, Chalon et Dijon, cet ancien joueur de Pro A (2 titres de Champion de France ; 420 matches en Pro A ; 80 matches de Coupe d’Europe) a également fait la pluie et le beau temps chez nos voisins de l’ESSM en tant que dirigeant. Ayant cumulé plusieurs casquettes dans le club stelliste, c’est avec une énorme expérience que cet homme de terrain revient à l’ABBR. Pour un nouveau défi…

Entretien avec Pascal Jullien, le nouvel homme fort de l’ABBR. 


Pascal, félicitations pour cette prise de fonction en tant que Coach de l’ABBR. Quelles ont été les étapes avant cette officialisation ?

P.J. : Il faut revenir à Décembre 2015 quand le Président Bruno Fiolet et son frère Jean-Jacques, m’ont sondé sur la possibilité de devenir le Manager Général de l’ABBR. Avec le recul, c’est peut-être à ce moment-là que j’aurais dû venir. A cette période, je suivais sur une formation diplômante de 15 mois à Paris pour l’obtention du DESJEPS/DEPB, sésame indispensable au coaching en Pro. À distance, je ne pouvais pas faire grand-chose, salarié que j’étais dans l’association de l’ESSM en tant que coach du centre de formation. Par la suite, avec la descente consommée en Nm2 de l’ABBR et l’obtention de mon diplôme, nous avons convergé très vite vers le poste d’entraîneur de l’équipe première de Berck. Mon ami, le docteur Leprêtre de l’ESSM m’a convaincu de donner une autre direction à ma carrière professionnelle et je ne peux que l’en remercier. Il fallait juste patienter et apprendre à mieux se connaître pour converger vers la signature d’un contrat de travail.

Tu connais l’ABBR pour y avoir joué. Quel regard portes-tu sur le club ?

P.J. : Les premiers étages de la fusée sont de haut niveau avec des dirigeants, supporters et Partenaires toujours enthousiastes. J’ai suivi l’actualité des dernières années en venant observer par moi-même, en me rendant au Palais des Sports. J’ai vu et vécu beaucoup d’émotions… Félicitations aux Batel, Verove et Ricoux, sans parler des joueurs.

Effectivement, j’y ai joué : j’en profite pour faire un hommage à « mon » coach et ami Yves-Marie Vérove de m’avoir permis de vivre ces moments délicieux que seul le sport procure.

Quelles ont été tes motivations en acceptant le poste d’entraîneur de l’ABBR ?

P.J : Bruno Fiolet et ses dirigeants sont venus à la maison à 21h un lundi soir pour m’écouter et me parler de leur club et de leurs motivations. Personne ne m’en voudra de citer Francis Senet comme le monsieur « Plus » de ma présence à Berck.

J’ai eu aussi l’occasion de rencontrer le maire Bruno Cousein qui m’a parlé de la grande agglomération « la Communauté d’Agglomération des 2 Baies du Montreuillois » avec ses 46 communes. Motivé !!

 Peux-tu nous en dire plus sur l’effectif mis en place ?

P.J : Avec Franck nous avons souhaité une équipe aux multiples facettes. Perturber l’adversaire par de complexes choix défensifs et offensifs. Je pense que c’est plutôt réussi… On peut jouer classique mais les équipes que l’on voit aujourd’hui jouent très souvent « small ball ». Cela sera le cas pour nous aussi.

Quels sont les objectifs pour l’équipe NM2 cette saison ?

P.J : Pas de prise de tête avec l’objectif. Le Président et ses dirigeants viennent de me permettre de recruter une équipe qui, sur le papier, fera partie des toutes meilleures. A moi, à nous, d’en être conscients et de mettre à chaque instant nos valeurs humaines, intellectuelles et sportives à disposition du groupe.

Le calendrier vient de sortir, comment juges-tu le niveau de cette poule de NM2 ? Y a-t’il des équipes à craindre ?

P.J. : Il faut respecter toutes les équipes. En aucun cas, il ne faut être restrictif dans un championnat de Nationale 2, que je ne connais pas et où les pièges seront présents à chaque match. Nous avons (staff technique) un énorme boulot de recherche d’informations. Je compte donc sur Franck, Yannick et Gauthier pour me préparer des dossiers étoffés sur nos adversaires.

Chaque coach est différent. Quelle est ta philosophie de jeu? Comment souhaites-tu voir évoluer ton équipe ?

P.J. : C’est assez simple : Donner et prendre du plaisir dans un cadre simple fait d’investissement et de partage. Nous serons tous concernés.

Nous jouerons pour que chacun s’exprime et trouve son efficacité mais dans un seul but : la victoire !

Rien ne passera sans muraille, comptez sur moi pour que notre défense soit en béton.

Les joueurs arrivent à Berck et la saison reprend dans un peu plus d’un mois. Quel est le programme des prochaines semaines ?

P.J. : Nous reprenons le chemin du parquet cette semaine. Nous allons commencer l’entraînement par des séances courtes mais intenses. Nous allons nous appuyer sur le staff médical et le préparateur physique pour mener les organismes au niveau optimum pour le 17 septembre, date du début de championnat à Cergy. Il faudra être prêt pour cette date. Cela nous laisse 5/6 semaines pour nous préparer. Je n’ai pas souhaité beaucoup de match amicaux mais j’en cherche encore un pour septembre. Nous jouerons à Calais le 20/08, à Cergy le 23/08, un tournoi près de Rouen où nous serons 3 jours ensemble (cohésion), à Berck contre Calais le 07/09 et il reste à confirmer Cergy chez nous le 09/09.

Un mot pour les supporters et partenaires du club qui attentaient ta nomination avec impatience ?

P.J. : Deux rouages essentiels sans lesquels il n’y a ni sport, ni spectacle et sans qui nous n’aurions, entre autre, pas nos emplois. Ils peuvent compter sur ma présence à leurs cotés et surtout d’être à leur écoute. Je serai disponible !! J’ai de multiples idées à partager.

Pour les sponsors, j’espère que la création d’un Business Club verra le jour d’ici Noël. Cela leur permettra d’échanger dans d’autres contextes et d’apprendre à mieux se connaître. Je suis sûr que le club et la cellule commerciale mèneront à bien ce projet.

Pour les supporters, je sais qu’ils sont très bons et j’aimerais qu’ils soient un véritable poison pour nos futurs adversaires en leur mettant la pression comme jamais il n’y a eu à Berck. C’est possible !

 

Bienvenue Pascal ! L’ABBR te souhaite toute la réussite que tu mérites !