FOUGERES / ABBR : LE DEBRIEF

Share on Google+Share on Facebook

24210420_1737797802961046_8623517059666531576_o

Quels sont les aspects positifs à retenir de ce déplacement à Fougères ?

 P.J : Je retrouve l’Alexandre MENDY que j’ai connu l’année dernière mais malheureusement il doit jouer 40 minutes et il n’en a pas encore la possibilité. Il n’a dans les jambes que 25 minutes !

L’autre gros point positif, c’est la cohésion du groupe et ce, malgré l’enchaînement des défaites. Je pense que c’est grâce à l’investissement au quotidien. Ça bosse dur à l’entraînement, avec fort heureusement Thibaut Fauquet et Pierre de l’équipe B, qui viennent nous donner un très bon coup de main pour être 8 à l’entraînement. L’état d’esprit reste intact avec des joueurs qui voyagent dans une super ambiance, qui positivent à la fin du match et qui aiment se retrouver. L’équipe a un moral d’acier car plus d’une équipe aurait explosée. Quand nous allons retrouver notre effectif, il y aura une carapace à toutes épreuves.

Les joueurs ne sont pas utilisés dans leur registre de jeu, jouent presque contre nature pour certains mais ils savent que la solution est de faire le dos rond.

Les joueurs n’abdiqueront pas, je le sais, et ils étaient les premiers après le match à faire leur auto-critique et parler de renforcement de leurs engagements pour le prochain match. C’est énergisant pour un coach cette prise de position… Un grand coup de chapeau à eux.

Je voudrais aussi dire merci à la quinzaine de supporters présents à nos cotés à Fougères.

Les dirigeants positivent cette situation et le président est le premier à venir nous rencontrer pour nous apporter sa confiance. C’est aussi pour cela que nous n’explosons pas. Je suis bien placé pour apprécier cette prise de recul car j’ai été président de club, manager général et joueur.

 Maintenant il reste la récompense ultime et c’est bien évidement le plus difficile à obtenir.

Quels sont les aspects négatifs à retenir de ce match ?

P.J : Au-delà du résultat il n’y en a pas ou juste un : Quand un joueur me demande de sortir pour fatigue ou parce qu’il a besoin de faire le point, ma seule réponse est : impossible ! et pourtant, j’aimerai tant pouvoir donner un nouvel impact défensif ou offensif et reposer les joueurs.

Nous avons tous conscience que l’enchaînement des défaites ne fait plaisir à personne. Nous sommes les premiers affectés de cet état de fait ! 

 Peux-tu nous parler de la réception d’Angers samedi prochain, leader de la poule ?

P.J : Je prépare le plan jeu avec Franck. Nous avons des solutions pour gagner contre Angers et ils seront travaillés toute la semaine. Il faut se concentrer sur les aspects défensifs car c’est de là que viendra notre salut. Grosse équipe, gros budget, deux joueurs par poste et alors ? Si nous avons la chance d’être épargné par les fautes on peut gagner ce match. Quel bonheur cela serait d’offrir à tous le scalp d’Angers ! tous ensemble !