Sport & Sante avec APREVA

IMG_5011

Une cinquantaine d’enfants du territoire Berckois, entre 8 et 12 ans, ont participé à l’après-midi de prévention Sport & Santé organisée avec notre partenaire la mutuelle APREVA.

Sous la houlette des joueurs de l’ABBR, les enfants, répartis en 6 équipes, ont découvert l’importance d’un bon échauffement et des étirements au travers d’ateliers de motricité et de proprioception, ont été sensibilisés aux méfaites du tabac et de l’alcool mais aussi à l’importance d’un bon sommeil pour être en pleine forme. Bien manger est aussi important que bien bouger : une diététicienne a expliqué aux participants comment adopter une alimentation équilibrée et les joueurs de Nationale 2 ont initié les jeunes basketteurs du jour à leur sport favori.

Après 2h d’effort, à alterner ateliers basket et ateliers de prévention, tout le monde s’est retrouvé autour d’un grand goûter à l’extérieur. Chaque enfant est reparti ravi, avec son cadeau et son poster dédicacé.

Plus de photos de l’après-midi sur notre page Facebook – ici

Un grand merci aux professionnels de la Fondation Hopale et du service prévention d’Apréva pour leur participation ! Et un grand merci à la mutuelle APREVA pour son soutien au club et la réalisation d’une telle action pour les jeunes Opaliens.

ABBR / FOUGERES : LE DEBRIEF…

fougeres

C’est après une fin de match bouillante de suspense que les supporters Berckois ont pu fêter la victoire de l’ABBR, 68 à 64 sur son concurrent direct, Fougères. Après 24 journées, les « jaune et bleu » sont désormais seuls 4èmes au classement. Comme chaque lundi, retrouvez le debrief du coach sur cet avant-dernier match à domicile.

 

- Quelle victoire ! Et quel suspense ! Peux-tu nous faire ton debrief du match contre Fougères, gagné 68-64?

P.J. : Depuis quelques semaines et après nos 8 victoires en 11 matchs, une confiance avérée s’est installée dans le groupe. Il faut tirer un grand coup de chapeau aux joueurs qui restent concentrés et respectueux de leur club et de leur coach. Même si les joueurs ne sont pas rentrés dans la partie comme je le voulais, il n’y a eu aucune panique. Je l’explique par le souhait de ne pas puiser trop vite dans les réserves, car jouer 35/40 minutes n’est pas une chose facile physiquement et mentalement. Malheureusement, l’adresse nous a fait défaut tout au long du match, notamment aux lancers francs. Mais c’est surtout les 3 pertes de balle dans les 5 dernières minutes qui ont redonné de l’espoir à Fougères ! Cela aurait pu nous coûter très cher… Sans cet état de fait, et sans minimiser le travail des Fougerais en fin de rencontre, nous aurions gagné cette rencontre de 10 points.

 

- Quels sont les points qui ont satisfait le coach samedi soir?

P.J. : La remise en question des joueurs après un début de match mal engagé, l’état d’esprit des 10 joueurs, la concentration sur les derniers tirs et lancers francs et une nouvelle communion avec le public ! J’ai apprécié au club VIP les félicitations des nombreux partenaires qui, après le match, étaient eux aussi en train de récupérer de leurs émois. Le basket est un sport émotionnel et c’est pour cela qu’on l’aime !!

 

- C’était un match très serré, quels sont les points négatifs que vous auriez pu corriger pour peut-être vous permettre de creuser l’écart plus facilement?

P.J. : L’adresse ne peut se corriger en plein match alors c’est donc dans d’autres secteurs qu’il faut trouver réponse. Le bloc défensif (rebonds, aides) a été plutôt très bien contrôlé avec 64 points encaissés, alors je parlerai de la concentration sur la partie offensive dans le quatrième quart temps (pertes de balle) et une action défensive en toute fin de match où Bourgault trouve trop facilement l’accès au panier sur une mauvaise orientation vers l’aide collective.

 

- C’est un gros déplacement qui vous attend à Angers, le 27 avril. Quels sont vos axes de travail sur les 15 jours à venir? (pour rappel : finales du Trophée Coupe de France le 20 avril – pas de match NM2)

P.J. : Les joueurs vont dans un premiers temps se reposer et se changer les idées. Nous avons un échange ce mercredi après midi au Palais avec le partenaire APREVA, cela sera aussi un moment de relaxation et une autre forme d’implication. Après, ce dernier match en déplacement, c’est Angers avec son armada de joueurs, son coach et une salle qui sera pleine à craquer car leur volonté de finir deuxième sera dans toutes les têtes. La différence se jouera peut être au niveau du stress car nous n’en aurons pas et cela sera aussi une première car l’équipe se déplacera au presque complet, excepté Lionel. Reste le voyage car Angers ce n’est pas la porte à coté….

 

Merci Pascal Jullien.

Prochain match : vendredi 27 avril à ANGERS

 

CALAIS // ABBR : LE DEBRIEF…

calais3

Avec une adresse insolente et un esprit revanchard, les Berckois n’ont laissé aucune chance aux Calaisiens dans le match retour du derby tant attendu. L’ABBR a écrasé Calais dans sa nouvelle salle, 44 à 80, pour le plus grand bonheur des nombreux supporteurs berckois ayant fait le déplacement ! Comme chaque lundi, petit retour sur le match avec le coach Pascal Jullien.

 

- Vous avez largement remporté la deuxième manche du derby samedi à Calais, 44 à 80, félicitations ! Peux-tu nous faire un résumé du match?

P.J. : Vu l’écart, j’ai entendu dire et lu qu’il n’y avait rien en face ?? On nous tire à boulet rouge lorsque l’on perd et là c’est l’adversaire qui n’était pas bon. C’est quand même irrespectueux de ne pas reconnaître que mes joueurs ont fait un excellent travail avant et pendant.

C’est avec beaucoup de concentration et de considération pour l’équipe de Calais que les joueurs sont arrivés sur le terrain. La défaite du match Aller, la notion de derby et la présence de nos supporters étaient dans les têtes de tous, mais pas seulement. La force de notre groupe, c’est la bonne humeur qu’il y règne tout au long de la semaine, car nous ne faisons que du jeu réduit. Une défense de fer mais surtout stratégique et un Alex des grands soirs pour diriger l’équipe et vous avez les premiers ingrédients. De notre coté, nous nous sommes préoccupés des fautes, de maintenir le groupe dans la rigueur et de donner du temps de jeu à tous.

 

 - Quels points positifs faut-il retenir de ce match?

P.J. : Avec 5 joueurs à l’entraînement il est difficile de préparer les rencontres. Mais nous le faisons professionnellement, avec ces conditions. Nous vivons sur les acquis et c’est la force mentale du moment. Fort heureusement Thomas, Thibaut, Lucas, Pierre et Vincent nous apportent une présence sans faille, même si ce n’est qu’épisodique, à l’entraînement. Ils arrivent comme de vrais professionnels et bien conscients de l’intérêt de l’équipe et du club. Il faut leur tirer un coup de chapeau car ils font deux matchs par weekend end. MERCI aussi à Ludo et Fabrice. Sur un plan statistique avec 57% à deux points, 51% à 3 points et 100 d’évaluation collective c’est un contrat bien rempli !!

 

 - On peut dire que c’était un match à sens unique, Calais étant passé complètement à travers, y a-t-il quand même des points négatifs à corriger sur cette rencontre?

P.J.: Il n’y a aucun point négatif, ou alors juste le pourcentage aux lancers francs, 57%, qui est notre talon d’Achille cette année.

 

 - Vous recevez Fougères samedi, comment allez-vous préparer ce match?

P.J. : Un point essentiel c’est qu’il faut garder notre quatrième place. Si nous l’emportons, nous aurons fait un grand pas vers cet accessit, qui n’est pas celui que nous, que je voulais mais qui, me concernant, reste tout à fait acceptable au vu des conditions manifestes. Au niveau du staff, rien ne change avec l’analyse vidéo et la préparation du scouting collectif et individuel. Pour le travail à l’entraînement, comme depuis de nombreuses semaines, je vais composer avec 5 joueurs. J’attends des nouvelles du staff médical pour connaître les dégâts car Marc-Antoine et Lawrence avaient des douleurs après le match. La bonne nouvelle serait de revoir David…. wait and see.

 

Merci Pascal. Encore bravo à l’équipe pour cette très grosse victoire et bon courage pour cette nouvelle semaine.

Rendez-vous samedi à 20h au Palais des Sports pour ABBR / Fougères.

LES PETITS SECRETS DE BABACAR DIOUF

Babacar d

Avant le derby de la Côte d’Opale et, on l’espère, la revanche des Berckois à Calais, allons à la rencontre de Babacar DIOUF à travers quelques questions un peu plus personnelles.

Peux-tu te présenter ? Babacar Diouf, né à Bordeaux.

3 adjectifs pour te décrire ? Calme, souriant et joueur.

Quelle est ton équipe préférée ? Los Angeles Lakers.

As-tu des rituels avant les matchs ? Non pas de rituels.

Meilleur et pire souvenir basket ? Meilleur: Champion de France avec Épinal. Pire: Ma blessure de cette année.

Ton 5 majeur idéal ? Stephan Curry, Kevin Durant, Lebron James, Anthony Davis et DeMarcus Cousins.

Le dernier film que tu as vu ? Planète des singes suprématie.

Tes dernières vacances ? Milan.

La dernière chose que tu as achetée ? Des chaussures.

Que dirais-tu à la personne que tu étais quand tu étais plus jeune ?  Bravo !

Ta plus grande fierté ? Ma fille.

Cites-nous une de tes mauvaises habitudes ? Dormir !

Que veux-tu faire après le basket ? Agent d’escale.

 

PETITES INDISCRÉTIONS… :

Que regardes tu en premier chez une femme ? Le visage.

Quel est le pire tue l’amour pour toi ? Des mains et pieds pas soignés.

Quel est ton joueur préféré dans l’équipe ? Kilian.

Diouf

LE PORTRAIT CHINOIS DE BABACAR DIOUF

Si tu étais un plat ? Le Mafé.

Si tu étais un animal ? Black Mamba.

Si tu étais un super-héros ? Superman.

Si tu étais une voiture ? Porsche Panamera.

Si tu étais un club de basket ? Les Lakers.

Si tu étais une légende sportive ? Kobe Bryant.

Si tu étais la femme idéale ? Pénélope Cruz.

Si tu étais un super pouvoir ? Invisibilité.

Si tu étais un des 7 pêchés capitaux ? Le luxe.

Si tu étais un des 5 sens ? La vue.

Si tu étais un pays ? Les Etats-Unis.

Si tu étais un film ? Sept vies.

Si tu étais une chanson ? Goosebumps de Travis Scott.

Si tu étais un personnage de film ? Will Smith dans sept vies.

MERCI BABACAR ! 

L’ABBR A INTERMARCHE

 

IMG_7656

Mercredi 28 mars, les joueurs de l’ABBR sont allés à la rencontre de leurs supporters dans le magasin Intermarché de Rang-du-Fliers. Un beau moment d’échanges hors des parquets pour les jeunes et les moins jeunes !

Marc Baubeau, l’un des nouveaux gérants d’Intermarché, nous a chaleureusement accueilli dans le hall de son magasin. Les clients ont pu repartir avec un poster dédicacé et les enfants en ont profité pour prendre des photos avec les joueurs et faire signer maillots, photos et ballons… Un tirage au sort a permis à quelques chanceux de repartir avec des lots siglés ABBR.

C’était une belle après-midi, placée sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur, à l’image des joueurs et de leur staff.

 

IMG_4779

Plus de photos sur la page Facebook de l’ABBR.