Pascal Jullien « L’identite d’un grand club »

18010534_10213117545036118_8175791060935083744_n

 

L’ABBR a écrit une page de son histoire ce Vendredi 21 Avril 2017. L’équipe a remporté le Trophée Coupe de France à l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy. Nous revenons aujourd’hui avec Pascal Jullien sur cette victoire historique.

Une victoire historique pour le club, quels adjectifs utiliserais-tu pour décrire ce vendredi soir ? 

P.J. : Légendaire tout en restant les pieds sur terre par rapport à la glorieuse époque. Cela restera un accessit qui marquera l’histoire du club et l’ensemble de l’équipe tout comme le titre de Champion de France de Nm3 en 2011. C’est relatif par rapport aux légendes de 72/73 mais ces titres seront indissociables. A nous, où à d’autres de continuer à écrire l’histoire. J’ai d’ailleurs le souhait d’accrocher dans la salle les oriflammes des titres de champion de France des années 72 et 73. À la FFBB, Berck est représenté dans le hall des clubs légendes (Limoges, Pau, Le Mans.) et bien cela doit aussi se voir dans la salle lorsque l’on y entre.

Voir une tribune entière jaune et bleue qui chante et qui supporte l’équipe, ça t’évoques quoi  ?

P.J. : L’identité d’un grand club ! 700 personnes qui se déplacent à Paris pour nous aider à gagner cela force l’admiration. Mettre 30€ sans compter les faux frais et le budget multiple pour les familles cela doit être mis en avant et honorer. Je ne sais pas si cela existe à ce niveau mais à n’en pas douter nous pouvons prétendre au titre de meilleur public de NM2. Je suis heureux de voir qu’il existe deux références de fans au club, une connue officiellement « le kop opale » et une autre qui monte en puissance « le kop des barrières ». Je n’oublierai pas les supporters qui viennent de plus en plus en nombre. Monsieur GROHIN (Intermarché) nous a permis d’obtenir une nouvelle mascotte et je ne peux que le remercier car c’est en 5 secondes qu’il a validé ce projet. La référence aux mousquetaires est une image forte et valeureuse ne serait ce que par sa devise : « tous pour un et un pour tous ». De plus cela permettra une multitude de déguisement pour madame, monsieur et tous les enfants. Il reste maintenant à lui trouver un nom et il serait bien que nous formulions notre souhait sur le réseau social du club.

Sur le plan sportif, que peux-tu dire sur ce match ?

P.J. : Nous sommes rentrés dans le match de la meilleure des manières. C’était indispensable de mettre l’impact dans la raquette en attaque comme en défense pour montrer notre intention de ne pas subir. Nous avons été tout le temps devant au score et sans une certaine maladresse aux lancers francs en fin de match il n’y aurait pas eu de sueurs froides. Mais le basket c’est aussi pour cela qu’on l’aime.

Est-il compliqué de se reconcentrer sur le championnat ?

P.J. : Ce n’est pas compliqué. Je l’ai déjà dit : il faut travailler. Je connais mes gars, nous allons les reposer et rester très concentrés pendant les courtes séances. Franck, Gautier et Yannick préparent la vidéo et les stats pour gagner contre le WOSB, qui soit dit en passant et la seconde équipe défensive du championnat. Tout le staff médical est attentif à la moindre demande et chaque compétence œuvre depuis dimanche. Les dirigeants nous permettent de disposer de très bonnes conditions de déplacement, c’est donc en toute communion que nous avançons.

Crédits Photos : Blandine Houdart – La Voix du Nord 

Jérémy Dupont

 

#7 Zoom sur… Aubenas

Zoom Sur Aubenas

J-2 avant la Finale du Trophée Coupe de France, qui opposera Berck à Aubenas. L’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur notre adversaire. Nous allons aborder ensemble l’histoire de ce club, de cette ville et également le niveau sportif du deuxième finaliste. 

La ville 

Aubenas est une ville de 12000 habitants, appelés les Albenassiens. La ville est située dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, au sud du département de l’Ardèche.

Perchée sur son éperon rocheux, la ville d’Aubenas domine la vallée de l’Ardèche. Entre l’Auvergne et la Provence, le Lyonnais et le Languedoc, elle est un véritable carrefour touristique. On trouve dans ses environs de nombreux sites touristiques : les gorges de l’Ardèche, la montagne ardéchoise avec le mont Gerbier de Jonc et les Cévennes, la cité médiévale de Largentière, la station thermale de Vals-les-Bains.

Ville Aubenas

 

L’histoire du club

1939 : création du club avec Mr Paulet Granier, Mme Valette et Mme Aubert, les matchs ont lieu Place du lavoir à Aubenas sur de la terre battue et avec un ballon en cuir.
1956 : fusion avec Vals les Bains.
1957 : fusion Aubenas-Vals avec Labégude.
1975 : inauguration de la Halle des Sports le 10 décembre.
1982 : accession du club en Nationale 4 (4ème niveau national)

De 2000 à 2008 : Le club évolue en National 3.

De 2009 à Aujourd’hui : Le club joue en Nationale 2, l’équipe améliore son classement chaque années (sauf en 2013).

Aubenas Team

 

Et Maintenant ? 

Les joueurs de l’US Aubenas Basket disputent la finale de la coupe de France contre Berck ce vendredi 21 avril à Paris-Bercy. C’est la première fois que le club d’Aubenas classé en Nationale 2 se hisse à tel niveau de la compétition. C’est une fierté pour le club et ses supporters ainsi que pour tous les jeunes basketteurs qui suivent l’équipe première.

Cette équipe a aussi disputé avec brio son championnat de France. Elle termine premier de sa poule avec 21 victoires d’affilée. L’US Aubenas Basket jouera donc les play-off le mois prochain en bonne position. Durant plusieurs années, l’équipe se situait dans le haut du panier de sa poule en nationale 2 sans pour autant concrétiser dans les phases finales. Cette fois-ci, l’équipe aborde cette fin d’année avec confiance et détermination pour accéder à la Nationale 1.

(France 3 Régions)

Classement Aubenas

 

Crédits Photos : BeBasket , BienPublic 

Source : France 3 Régions , BeBasket , Aubenas-basket-club, Insee

Jérémy Dupont

ABBR – JOEUF : LE DEBRIEF

Alex & Pascal

Après sa victoire à domicile 79-63 contre Joeuf, les berckois attaquent une semaine décisive pour cette fin de saison. Nous allons revenir avec Pascal Jullien sur le match de ce week-end, et nous projeter avec lui sur cette finale du Trophée Coupe de France. 

Victoire de 16pts, es-tu satisfait de la prestation de tes joueurs ?

P.J. : Je suis totalement satisfait de la deuxième mi-temps qui correspond plus ou moins à ce qu’il faudra produire contre Aubenas mais sur 40 minutes. Par contre sur la première je reste sur ma faim car nous aurions dû tuer le match dès la mi-temps. La réaction est venue du vestiaire est ça c’est la marque d’une équipe qui a du cœur, de la profondeur et le souhait de performer. Je félicite les joueurs pour leur réaction.

Ton groupe s’élargit de plus en plus, les blessés reviennent, pourras-tu compter sur l’ensemble de l’effectif vendredi ?

P.J. : Oui je pourrai compter sur l’ensemble de mon effectif. Val est à 70% de ses moyens et Mourad à 50% c’est vraiment un plus indéniable. Faire enfin des séances à 10 voir 12 avec les jeunes c’est une valeur ajoutée qui doit nous permettre d’être encore plus rigoureux et optimiser les réglages dans les options défensives et offensives. L’équipe fait d’énormes progrès en cette fin de saison et chacun a compris que la performance viendrait du groupe et pas des individualités. Je peux vous dire que ça pousse fort… Mais c’est aussi ce dont nous avons besoin.

Comment abordes-tu cette finale tant attendue ?

P.J. : Avec mon staff nous avons monté d’un cran notre exigence tant sur l’analyse des adversaires que sur la préparation des séances. On ne peut pas demander aux joueurs des efforts si nous ne montrons pas le chemin. Maintenant avec de tels objectifs en coupe et en championnat il faudrait être difficile pour ne pas avoir le souhait de se dépasser. La cerise sur le gâteau c’est quand même tout ce public (supporters et partenaires) qui s’engage derrière le club afin de jouer son rôle de sixième homme à part entière. 700 personnes à Bercy ce n’est quand même pas rien. J’ai rencontré personnellement les supporters et je vois bien la volonté de chacun d’être unis et «tous ensemble, tous ensemble…». Je ne peux terminer mon commentaire sans féliciter le président et ses collaborateurs qui s’engagent un peu plus chaque jour afin de faciliter le passage des obstacles qui se dressent devant nous.

Crédits Photos : Julien F.Photographie 

Jérémy Dupont

BRUNO FIOLET : « PLUS DE 700 AMBASSADEURS DE NOTRE REGION À PARIS »

Capture d’écran 2017-04-11 à 16.36.11

Après le très bon d’année 2017 de l’ABBR, nous revenons avec Bruno Fiolet, Président du club, sur les belles performances de l’équipe. 

Président, on sent une montée en puissance de l’équipe, qu’en pensez-vous ? 

B.F. : Il y a quelques mois c’était inespéré d’atteindre le niveau atteint à ce jour mais je pense que c’est logique après le gros travail accompli . J’espère que les efforts seront récompensés.

Justement sentez vous l’équipe prête pour les prochaines échéances ?

B.F. : Oui elle est très consciente et concernée et surtout avec une volonté énorme d’aller jusqu’au bout. Valentin a fait une bonne rentrée à Tourcoing et Mourad est broyé entre le mal et le doute. Je compte sur les médecins pour l’aider et le rassurer et à reprendre la compétition dans les prochains jours.  Cette aventure c’est l’affaire de tous.

On ressent la volonté du club d’aller de l’avant ?

B.F. : En effet cette aventure c’est avant tout pour l’ensemble de la population du pays du montreuillois, des supporter, des partenaires et de l’ensemble du club. C’est notamment pour cela que nous avons pris des décisions : un bus à 5€ et un groupe de musiciens qui ont permis à notre 6eme homme d’être décisif dans le résultat final à Tourcoing.

Le club a fait appel à un groupe de musiciens ?

B.F. : Oui il était important d’apporter un gros plus à nos supporters et de penser au bien être des spectateurs du Palais des Sports . En accord avec le Kop nous avons décidé de supprimer les Klaxons et les instruments trop bruyants  au profit des chants et musiques. Tout le monde sera gagnant et cela donnera  envie à tous de revenir au Palais à Berck !

Comment se profile le déplacement à Bercy pour la finale du Trophée Coupe de France ?

B.F. : La qualification pour la finale à Bercy a pris une tournure historique avec un engouement au delà de nos espérances ! Plus de 700 places ont été réservées avec les opaliens de la région parisienne ! Nous serons les ambassadeurs de notre région.

TOURCOING / ABBR : 64-74

Pascal Jullien

Comme chaque début de semaine, nous revenons sur la rencontre du week-end. L’ABBR s’est imposé 74 à 64 contre Tourcoing sur leur parquet. Nous allons débriefer cette victoire berckoise avec le coach Pascal Jullien.

Ce déplacement à Tourcoing a bien été négocié par ton équipe, qu’en penses-tu?

P.J. : Nous travaillons dur pour ne pas être surpris et ainsi faire face à l’adversaire du moment. Le mental est au dessus de tout et il nous fait gagner aujourd’hui mais sur le plan basket il y a encore du travail notamment dans la concentration et l’engagement au quotidien. Je vais être de plus en plus exigeant car pour gagner contre Aubenas il faudra un tout autre investissement et c’est à l’entraînement que cela commence. Les joueurs l’ont produit en coupe mais ils ont eu aussi des travers comme contre Cergy ou KB, et Aubenas est un poisson de ce calibre. Il nous reste deux semaines de travail et un match contre Joeuf pour bosser cette excellence que les gars doivent produire jusqu’à la fin de saison. Je n’ai aucun doute.

Ton effectif se reconstruit petit à petit, comment va la forme physique de tes joueurs ?

P.J. : Les joueurs sont en pleine forme physique. Je suis en étroite collaboration (7/7) avec le staff médical et j’ai les consignes de repos et de soins sur les bobos du moment. Nous travaillons beaucoup en récupération et ce lundi avec Clément nous allons faire de la balnéothérapie dans la piscine d’eau de mer de Maritime. La forme physique c’est aussi cela.

La présence de Valentin à l’entraînement est un gros plus pour l’équipe surtout en ce moment. Non seulement dans le quantitatif mais dans son exigence du travail et son mental d’acier. C’est le genre de garçon qui va pousser l’équipe dans le physique mais c’est aussi un vrai meneur d’hommes. Sa simplicité et son écoute, associée à ses compétences de meneur de jeu font qu’il va se fondre dans toutes les absences de l’équipe. Avoir un trio Alex, Eliott et Val sur la ligne d’arrière c’est un pur bonheur.

Mourad se reconstruit et il va rentrer dans le groupe sous peu. Lui aussi est un moteur et nous allons avoir besoin de lui en cette fin de saison. Un peu de patience et vous verrez.

Prochaine rencontre à domicile contre Joeuf, comment arrives-tu à focaliser tes joueurs sur le championnat ?

P.J. : C’est step by step que nous construisons notre fin de saison. Nous jouons Joeuf et bien c’est à partir de cela que nous préparons la semaine. Quelles sont les forces et les faiblesses de cette équipe ? J’ajoute à cela l’analyse du dernier match joué car il faut se perfectionner et effectuer les réglages. Au niveau du staff pas de place au hasard ou au relâchement. Avec Franck j’ai une concertation et assentiment sur la philosophie générale mais aussi sur le jeu défensif et offensif de nos adversaires et nous communions pour ne faire qu’un lors des entraînements et les matchs. Pour compléter nous débriefons chaque entraînement.

Un grand merci à tous les supporters présents à Tourcoing et une énorme pensée à tous les entraîneurs et licenciés du club qui ne peuvent se déplacer car ils défendent les couleurs du club le même jour. L’ABBR dans mon esprit ne se résume pas qu’à l’équipe première mais bien avec vous tous. Respect !

Jérémy Dupont