ABBR / JUVISY : LE DEBRIEF

 

28058716_965883133568797_9058286972394777910_nSamedi soir, les Berckois sont rapidement et facilement venus à bout de Juvisy, dernier au classement, 84-50. Les coéquipiers de Lionel, de retour en grande forme, vont pouvoir aborder les 8èmes de finale du Trophée Coupe de France plus motivés que jamais après une telle victoire. En attendant, petit retour sur le match de JUVISY avec le coach, Pascal JULLIEN.

 

Le match semblait facile samedi, peux-tu nous faire un petit debriefing sur le match?

P.J. : Un match gagné sur le papier est toujours délicat à appréhender. C’est donc avec beaucoup de respect et de professionnalisme que nous l’avons préparé. Juvisy a joué « small ball » (4 joueurs extérieurs et un seul grand) pendant 40mn ce qui nous a posé quelques difficultés de mise en route. Une fois que les joueurs ont trouvé leur confort de jeu nous avons pu faire tourner l’effectif afin de se préserver d’éventuels blessures ou fatigues. Lionel, Babs et Killian étaient demandeur de temps de jeu et ils ont très bien assumés.

 

Quels sont les points positifs à retenir de ce match?

P.J. : N’encaisser que 50 points et gagner de 35 ! Les joueurs ont pris du plaisir tout en affichant un sérieux tout au long du match en appréciant donc de produire ou de regarder la rencontre du banc de touche. Avec le fond de jeu qui commence à ressembler à celui que j’ai imaginé en Août c’est essentiel que chacun soit avec un état d’esprit de partage.

 

Et au contraire, y a-t-il quand même des points négatifs à améliorer?

P.J. : J’ai quelques regrets sur l’oubli de certaines consignes défensives mais je vais appuyer là où ça fait mal à l’entrainement car contre des équipes bien plus fortes cela nous sera préjudiciable. Il nous manque encore cette consistance et concentration qui perfectionne un groupe, cela s’appelle l’excellence du travail. Le deuxième moment fort de la saison pointe le bout du nez avec en hors d’œuvre Prissé Macon et un mois de mars de folie.

 

Parenthèse Coupe de France ce weekend, comment préparez-vous ce match? Pourquoi faudra-t-il se méfier de Prissé Macon?

P.J. : J’ai déjà scouté un de leur match et récupéré de nombreuses informations. Le réseau est essentiel dans un championnat où il est impossible de connaître l’ensemble des équipes de Nm2. Maintenant je vais surtout me focaliser sur mon équipe qui reste très perfectible suite au retour de ses blessés. Si toute l’équipe s’engage au quotidien nous serons prêts pour livrer un combat version trophée coupe de France. Je compte sur Nikola, Kévin et Alex pour témoigner à l’équipe le niveau de détermination qu’il est essentiel d’avoir cette semaine.

 

LES PETITS SECRETS DE NIKOLA JOVANOVIC

Nikola Jo

Vient maintenant le tour de Nikola Jovanovic, notre intérieur Serbe, de répondre à notre questionnaire.

 

Peux-tu te présenter ? Jovanovic Nikola, Serbe.

3 adjectifs pour te décrire ? Ambitieux, persévérant et précieux.

Quelle est ton équipe préférée ? Nuggets de Denver

As-tu des rituels avant les matchs ? D’abord la chaussette gauche et après la droite.

Meilleur et pire souvenir basket ? Beaucoup de bons moments, un des meilleurs la victoire du Trophée Coupe de France à Bercy la saison dernière. Pire : Toujours les blessures.

Ton 5 majeur idéal ? Drazen Petrovic, Tony Parker, Michael Jordan, Arvydas Sabonis et Dejan Bodiroga.

Le dernier film que tu as vu ? Le dessin animé Coco.

Tes dernières vacances ? Thassos en Grèce.

La dernière chose que tu as achetée ? Une machine à café.

Que dirais-tu à la personne que tu étais quand tu étais plus jeune ?  Profite de la vie.

Ta plus grande fierté ? Ma famille.

Que veux-tu faire après le basket ? Je vais essayer d’apprendre à skier.

 

PETITES INDISCRÉTIONS… :

Que regardes tu en premier chez une femme ? Les yeux.

Quel est ton joueur préféré de l’équipe ? Comme tu l’as dit l’équipe c’est l’équipe donc tout le monde.

 

Nikola

LE PORTRAIT CHINOIS DE NIKOLA JOVANOVIC

Si tu étais un plat ? Pizza et Sushi.

Si tu étais un animal ? Un buffle.

Si tu étais un super-héros ? Hulk.

Si tu étais une voiture ? Une formule mais pas formule 1, formule 2 !

Si tu étais un club de basket ? Chicago Bulls.

Si tu étais une légende sportive ? Michael Jordan ou Novak Djokovic.

Si tu étais la femme idéale ? Frida Kahlo.

Si tu étais un super pouvoir ? J’aimerais voler.

Si tu étais un des 5 sens ? La vue.

Si tu étais un pays ? La Serbie.

Si tu étais un film ? Indiana Jones.

Si tu étais une chanson ? Simply the best de Tina Turner.

Si tu étais un personnage de film ? Henry Jones Junior (Indiana Jones)

MERCI NIKOLA !

POISSY / ABBR : LE DEBRIEF

poissy

Quelle belle prestation des coéquipiers d’Alexandre Mendy ce samedi sur le parquet de Poissy ! Une rencontre sans aucune ombre au tableau : le retour rassurant de Lionel, de l’adresse, de l’envie, tout ces ingrédients qui ont fait que l’ABBR a fini par s’imposer très largement 51 à 90. Petit débriefing de ce match avec notre coach Pascal Jullien.

 

Belle victoire ce samedi à Poissy, peux-tu nous faire un petit débriefing sur le match ?

P.J : Mon message fut très clair cette semaine : ne pas prendre à la légère une équipe qui a gagné de gros matchs à domicile et qui cherche à se maintenir. C’est donc avec beaucoup de concentration que les joueurs ont abordé ce match. La volonté de ne pas se mettre davantage en danger au classement et de se donner de l’air était aussi dans les têtes de tous. Une équipe en mission « défensive » pendant 40 minutes, où chacun a pris du plaisir, du temps de jeu et qui a trouvé le pourcentage aux tirs. Lionel a réussi un retour conquérant dans une raquette pourtant bien fournie du côté de Poissy. Nous avons eu le plaisir de voir Camille sur le banc et nos fidèles supporters qui ont donné de la voix tout au long du match dans une salle acquise à leur cause. L’après-match fut un moment de joie qui, j’espère, va souder encore un peu plus le groupe qui commence à retrouver l’ensemble de ses soldats.

 

Quels sont les aspects positifs à retenir de ce match ?

P.J : Grosse défense avec 51 points encaissés !! Le jeu collectif offensif a pris beaucoup de place avec 26 passes décisives, 45% à trois points et un ballon qui a beaucoup changé de mains en allant jusqu’à l’extra passe. Un temps de jeu et un scoring partagé même si j’aurais aimé reposer un peu plus Alex et David.

 

Y’a t’il tout de même des aspects négatifs qui persistent ?

P.J : Il n’y a aucun aspect négatif sur notre prestation. Sur les matchs de la soirée, je note la défaite d’Angers à Cherbourg et que tous les autres matchs se sont joués en moins de 10 points. Cela montre une nouvelle fois que notre championnat est musclé et qu’il sera dur jusqu’au bout.

 

Peux-tu nous parler un peu du prochain match, la réception de Juvisy samedi ?

P.J : Une équipe qui montre des visages différents à chaque rencontre. Je viens de regarder leur match à Vanves, ils étaient menés 18-7 et ils sont revenus 5 minutes après en menant 23-24 donc autant dire qu’il faut les prendre au sérieux malgré leur classement. Nous aborderons aussi cette rencontre comme un tremplin pour le match contre Prissé Macon, 8ème de finale du Trophée Coupe de France, qui se jouera le samedi 24 février à 20h au palais des sports.

 

 

 

 

 

 

LES INDISCRETIONS DE L’ABBR : LIONEL EBREUIL

Lio

C’est aujourd’hui, quelques jours avant le déplacement de l’ABBR à Poissy, à Lionel Ebreuil que nous nous intéressons. Sa blessure lors du match Aller contre Poissy le  30 septembre dernier a suscité beaucoup de réactions et d’interrogations du côté des supporters. Nous sommes donc allés prendre de ses nouvelles et Lionel a gentiment accepté de répondre à nos quelques petites questions.

Qu’a-t-il exactement ? Sa blessure est-elle grave ? Comment se sont organisés les soins et comment le staff médical a-t-il géré ça ? Quel est son ressenti par rapport à sa saison ? Par rapport à la saison de l’équipe ? Sa réaction face à la critique ? Voici les questions que tout le monde se pose et auxquelles nous vous offrons les réponses, dans une courte vidéo réalisée par l’association Fanzone-ABBR que l’on remercie de sa participation.

RETROUVEZ LA VIDEO JUSTE ICI !

ABBR / AURORE VITRE: LE DEBRIEF

vitre

Match compliqué pour l’ABBR ce samedi soir à la maison face à Vitré. Dominés en première période, (35-46 à la mi-temps), les hommes de Pascal Jullien ont finalement su rebondir et revenir au score (56-56 fin du 3ème quart temps) mais ont fini par s’incliner 70 à 72. Petit débriefing de ce match avec notre coach Pascal Jullien.

 

Peux-tu nous faire un petit débriefing sur le match de ce week-end face à Vitré ?

P.J. : Je n’ai pas obtenu le fruit de la revanche. Nous avons fait un gros boulot cette semaine notamment Franck et Arnaud, c’est rageant !! Les garçons ont réagi avec force lorsqu’il était encore temps de le faire. On peut leur reprocher d’avoir tardé mais ils l’ont fait et c’est un point important pour moi. Nous sommes revenus dans le match  à l’entame du quatrième quart temps mais en laissant beaucoup trop de force et de lucidité dans la bataille. Il fallait continuer sur ce même rythme afin de ne pas leur redonner d’air. En manque d’agressivité, nous avons laissé Vitré reprendre la mesure sur le match et c’est bien comme ça qu’ils ont gagné. Le manque de fautes provoquées lors du quatrième quart temps ne nous permet pas d’obtenir des lancers francs même si dans ce domaine ce fût une déception samedi. Un fait d’arbitrage me laisse aussi un goût amer dans le quatrième quart temps : comment n’y a t’il pas de faute antisportive sur Kévin dans la raquette ? Le joueur commet la faute en étant derrière lui et n’a qu’une idée en tête, stopper la position préférentielle en « frappant » le bras, même si c’est sans volonté de blesser Kévin.

 

Quels sont les aspects positifs à retenir de ce match ?

P.J. : La réaction défensive dans le deuxième quart temps et tout au long du troisième. Le public ne s’y est pas trompé en encourageant la team afin de jouer son rôle de sixième homme. Voilà de quoi les joueurs ont besoin, car croyez moi, il y a de vrais combattants dans cette équipe !!

 

Quels sont les aspects négatifs de ce match ?

P.J. : La défaite, bien évidemment, car nous méritions aussi de le gagner ce match. Si nous l’avions emporté, Mike (GONSALVES, coach de Vitré) m’aurait félicité à coup sûr. Ensuite lorsque l’on perd de 2 points, il y a de nombreuses réponses : blocage au rebond, arbitrage, adresse aux tirs, rotations défensives, pertes de balles mais bien évidemment samedi soir c’est notre 10/21 aux lancers francs qui est la très mauvaise stat de la soirée, notamment à domicile. Une fois de plus des blessures : j’attends le retour pour Marco (touché à la cuisse). Je suis attristé pour Babacar qui fait des efforts tous les jours pour revenir à son niveau, mais il souffre d’une lombalgie aiguë très handicapante.

 

Peux-tu nous parler un peu du prochain match, à Poissy ?

P.J. : Il va falloir courir défensivement samedi prochain. Sur le scouting réalisé ce dimanche contre Vanves et Angers, j’ai noté que c’est une équipe peu préoccupée par la mise en place du jeu offensif mais bien par le nombre de possessions à jouer. Ils sont pendant 40 minutes dans l’agressivité vers le panier et le 1 contre 1, les meneurs de jeu en premier plan. C’est leur première force offensive et en défense c’est l’impact physique dans les duels avec ou sans ballon.