ABBR / FOUGERES : LE DEBRIEF…

Share on Google+Share on Facebook

fougeres

C’est après une fin de match bouillante de suspense que les supporters Berckois ont pu fêter la victoire de l’ABBR, 68 à 64 sur son concurrent direct, Fougères. Après 24 journées, les « jaune et bleu » sont désormais seuls 4èmes au classement. Comme chaque lundi, retrouvez le debrief du coach sur cet avant-dernier match à domicile.

 

- Quelle victoire ! Et quel suspense ! Peux-tu nous faire ton debrief du match contre Fougères, gagné 68-64?

P.J. : Depuis quelques semaines et après nos 8 victoires en 11 matchs, une confiance avérée s’est installée dans le groupe. Il faut tirer un grand coup de chapeau aux joueurs qui restent concentrés et respectueux de leur club et de leur coach. Même si les joueurs ne sont pas rentrés dans la partie comme je le voulais, il n’y a eu aucune panique. Je l’explique par le souhait de ne pas puiser trop vite dans les réserves, car jouer 35/40 minutes n’est pas une chose facile physiquement et mentalement. Malheureusement, l’adresse nous a fait défaut tout au long du match, notamment aux lancers francs. Mais c’est surtout les 3 pertes de balle dans les 5 dernières minutes qui ont redonné de l’espoir à Fougères ! Cela aurait pu nous coûter très cher… Sans cet état de fait, et sans minimiser le travail des Fougerais en fin de rencontre, nous aurions gagné cette rencontre de 10 points.

 

- Quels sont les points qui ont satisfait le coach samedi soir?

P.J. : La remise en question des joueurs après un début de match mal engagé, l’état d’esprit des 10 joueurs, la concentration sur les derniers tirs et lancers francs et une nouvelle communion avec le public ! J’ai apprécié au club VIP les félicitations des nombreux partenaires qui, après le match, étaient eux aussi en train de récupérer de leurs émois. Le basket est un sport émotionnel et c’est pour cela qu’on l’aime !!

 

- C’était un match très serré, quels sont les points négatifs que vous auriez pu corriger pour peut-être vous permettre de creuser l’écart plus facilement?

P.J. : L’adresse ne peut se corriger en plein match alors c’est donc dans d’autres secteurs qu’il faut trouver réponse. Le bloc défensif (rebonds, aides) a été plutôt très bien contrôlé avec 64 points encaissés, alors je parlerai de la concentration sur la partie offensive dans le quatrième quart temps (pertes de balle) et une action défensive en toute fin de match où Bourgault trouve trop facilement l’accès au panier sur une mauvaise orientation vers l’aide collective.

 

- C’est un gros déplacement qui vous attend à Angers, le 27 avril. Quels sont vos axes de travail sur les 15 jours à venir? (pour rappel : finales du Trophée Coupe de France le 20 avril – pas de match NM2)

P.J. : Les joueurs vont dans un premiers temps se reposer et se changer les idées. Nous avons un échange ce mercredi après midi au Palais avec le partenaire APREVA, cela sera aussi un moment de relaxation et une autre forme d’implication. Après, ce dernier match en déplacement, c’est Angers avec son armada de joueurs, son coach et une salle qui sera pleine à craquer car leur volonté de finir deuxième sera dans toutes les têtes. La différence se jouera peut être au niveau du stress car nous n’en aurons pas et cela sera aussi une première car l’équipe se déplacera au presque complet, excepté Lionel. Reste le voyage car Angers ce n’est pas la porte à coté….

 

Merci Pascal Jullien.

Prochain match : vendredi 27 avril à ANGERS